Rien d’autre

que les cafés crème

mise en lumière

Exercice de court métrage 6.17 min, créé au DPEA et suivi par Thierry le Nouvel, Pascale Rabaud, Romain Brisse et Grégoire Gorbatchevsky 
2017

L'équipe : 

Lucie Anglade, Marine Brunet, Auriane Durand, Camille Ferrand, Marion Forissier, Alice Panziera, Anaëlle Pennec, Tristan Ortlieb, Manon Ravel, Pauline Renier

Notre film est l’adaptation d’un article de Marguerite Duras paru dans le nouvel observateur en 1958 : "Quand il y en a pour deux, il n’y en a pas pour trois". Elle y dresse, de son point de vue, un portrait de celui qui fut surnommé  « le tueur aux baignoires ». Notre film raconte le moment où Charles Clément, de plus en plus ruiné, décide de tuer sa seconde femme.